La ville de Lisses n’aime pas les syndicats

S’agissant du dialogue social au sein de la ville de Lisses, nous tenons à rappeler que tout agent dispose d’un droit à l’information syndicale. A ce titre toute organisation syndicale, siégeant au Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale, même non représentée au sein de la collectivité, peut, sous réserve d’en avoir dûment informé l’autorité territoriale distribuer des documents d’informations aux agents de la collectivité, dans le respect de l’exercice des missions de service public. En corollaire de la stricte application de la loi, la bienveillance de l’autorité territoriale à l’égard de toutes les organisations syndicales et sa volonté affichée de faciliter l’accès des agents de la collectivité à l’information est une preuve de transparence et est un facteur positif d’incitation au dialogue social qualitatif.

Or, ce droit à l’information des agents par les organisations syndicales ait été entravé lors d’une visite de représentants syndicaux CFDT INTERCO 9, extérieurs à la collectivité le 27 juin 2017 dernier.
Les documents ont été mis aux dispositions des agents grâce à la bienveillance de l’élu en charge des ressources humaines, mais les échanges avec les agents n’ont pas été permis et les représentants ont dû rebrousser chemin, invités fermement par le maire à quitter les locaux de l’hôtel de ville.

A lire aussi

Nous sommes une Europe accueillante, laissez-nous agir !
"Nous sommes une Europe accueillante, laissez-nous agir ...
Les lanceurs d’alerte dans la fonction publique
La loi « Sapin II » relative à la transparence, à la lutte ...
Le personnel du SIVOA est inquiet …
La Circulaire du 31 mars 2017 relative à l’application ...
Entretien avec la Secrétaire générale de la CFDT Fonctions publiques
Lire l’entretien de Mylène Jacquot, à Acteurs publics du 6 ...

Adhérer
Mentions légales | Contact | RSS 2.0 | connexion

cfdt-interco91.fr